3D – illustration


La plus belle façon d’illustrer votre marque

Confiez vos travaux 3D et d’illustration à l’agence de publicité CHOCOLAT NOIR : plan 3d, schéma technique, plan signalétique, plan de zone, coupe produits, …

Une dimension supplémentaire

Imaginez un monde où nous pourrions revenir en arrière, un monde qui ressemblerait au nôtre si ce n’est que nous aurions l’opportunité de modifier à notre guise ce qui nous entoure. C’est quasiment ce que nous propose aujourd’hui l’imagerie de synthèse.

Mais à quoi cela peut-il servir ?


bateau 3D

Logiciel 3d sur MACBOOK – bateau 3D dans MODO

Un processus éprouvé

Quand nous travaillons en 3d, nous n’échappons pas à quelques étapes clés dont voici le détail :

Une fois l’objet déterminé et un premier rought effectué, nos nous lançons dans la modélisation 3D de ce dernier. C’est-à-dire que nous créons un maillage, sorte de contour  en 3 dimensions constitué de quadrilatères ou triangles de la forme de l’objet à recréer. L’idéal est de travailler sur 3 plans : le côté, la face et le dessus pour obtenir que chaque point soit bien placé dans l’espace. Suivant le temps imparti, le délais alloué et le budget nous allons vers plus ou moins de réalisme et de détail.

Une fois l’objet modélisé il faut lui attribuer des surfaces, des couleurs et des propriétés de matière. C’est un petit peu “la colorisation” du modèle. Nous choisissons d’abord les zones afin de leur attribuer un nom, une couleur et beaucoup de propriétés : réflexion à la lumière, à l’environnement, transparence, absorption, reliefs, … Nous essayons ici, en plus d’une simple colorisation, de donner à la matière tout son réalisme. Par exemple, le métal réfléchit énormément son environnement, il brille, alors que la peau va avoir tendance à absorber la lumière sous une fine couche externe, provoquant un rendu organique bien distinct du rendu minéral d’un métal.

C’est la mise en scène avec le choix de l’éclairage, sa direction, sa couleur, sa puissance, le choix de l’environnement (studio ou extérieur), le cadrage du modèle, la profondeur de champ, l’objectif de caméra souhaité, … Tout est fait pour amener une ambiance, une atmosphère, un sentiment. Nous sommes aussi libres de mises en scène extravagantes ou improbables : photographier une ancre sous l’eau est un défi coûteux, le faire en imagerie de synthèse est beaucoup plus rapide, facile et économique.